En cette année 1998, une épidémie de choléra venue d’Afrique de l’est a atteint l’archipel en commençant par l’île de Grande Comores pour très vite arriver à Mohéli.

Rapidement, de nombreux habitants de Mohéli ont été atteint par cette maladie et l’hôpital de Fomboni a été très vite en rupture de stock sur la plupart des médicaments et du matériel médical nécessaire.

De plus, il n’existait pas de programme pour lutter contre la propagation de cette maladie dans l’île.

Dans un premier temps, sur place, des comités d’hygiènes composés de volontaires parmi la population locale ont été constitués pour assurer des séances de désinfections des lieux où des cas se sont déclarés.  

L’ADIC, sous l’impulsion de sa présidente, Anne ETTER, s’est très vite mobilisée pour faire parvenir à Mohéli des médicaments pour lutter contre le choléra, mais aussi des produits de désinfections et permettre aux comités d’hygiènes de lutter efficacement contre la propagation de cette épidémie.

Plusieurs envois ont été réalisés toute l’année pour permettre une action continue dans l’île.

Dès le début de cette pandémie, les autorités locales ont remercié l’action de notre présidente en lui faisant un état des besoins comme l’indique le courrier reçu (voir document ci-dessous).