Cette année, plusieurs missions ont été réalisées dans les îles de l’archipel des Comores (cliquez sur les titres) :

Alors que l’Europe, après l’Asie, était très durement touchée par cette pandémie, les Comores ont été dans un premier assez épargnées.

Maintenant, comme la plupart des pays du monde, l’archipel a déclaré plusieurs cas mais devant le manque de moyen et l’absence de test, l’importance de la présence de cette épidémie est très dure à évaluer.

Avec nos relais locaux, nous essayons d’apporter une aide ciblée pour qu’elle soit le plus efficace possible.

Avec cet atelier, il s’agit d’une des premières actions d’aides que nous avons effectué aux Comores dans les années 2000. 

Régulièrement, nous avons suivi et aidé cette structure, qui depuis maintenant plus de 20 ans, est toujours présente.

Avec la crise du COVID 19, l’atelier s’est très vite adapté pour pouvoir faire bénéficier à la population locale de rare protections disponibles sur l’île de Mohéli.

En effet, en plus des moustiquaires pour lutter contre toutes les maladies transmises par les moustiques, des masques en tissus ont très tôt été fabriqués.

A la fin de l’année 2019, un de nos containers est arrivés à Anjouan. Le matériel a été remis aux autorités locales puis partagé entre des structures et personnes dans le besoin. 

Certains matériels mis dans le  container ont pu être vendus. Il avait été prévu que ce petit bénéfice serait alloué à une action sociale dans l’île mais en 2019, lors de la préparation de notre action container, nous étions loin de penser que le besoin serait si important et surviendrait si vite. 

Avec cette somme, pour le bien être de sa population, malgré ses faibles moyens, le gouverneur de l’île d’Anjouan, son excellence Anissi Chamsidine, a fait fabriquer des masques de protection pour lutter contre la propagation du COVID 19.